Alimentation et cancer: mangeons-nous trop de viande?

Selon le tout récent document d’information estampillé PNNS (Programme national nutrition et santé) dont l’édition a été coordonnée par L’institut National du Cancer, la consommation de viandes rouges (bœuf, porc, mouton, agneau et cheval) et de charcuteries serait associée à une augmentation du risque de cancer colorectal.

Ces aliments sont pourtant une bonne source de protéines, de fer, zinc et vitamines B12. Leur consommation entre donc tout à fait dans le cadre d’une alimentation équilibrée, en alternance avec les viandes dites « blanches », les poissons, les œufs et les légumineuses.

Alors quelles quantités conseiller ?

On estime, d’après les récentes études de consommation INCA2 (Afssa 2007) que la moyenne de consommation de viande rouge chez les adultes vivant en France en 2006 serait de 370g par semaine : 460g pour les hommes et 285g pour les femmes.

L’augmentation du risque de ce cancer s’associerait à une consommation allant au delà de 500g de viande rouge par semaine (soit 700 à 750g avant cuisson) et concernerait donc uniquement les gros mangeurs. Mais ceux-ci représentent toutefois encore 39% des hommes contre 13% des femmes…

Alors, messieurs, mollo sur l’entrecôte !

Anaïs Laffond – Diététicienne Nutritionniste Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>