Archives du mot-clé Allégations santé

Allégations santé : encore du chemin à faire

Une publicité pour des nouilles de marque bien connue destinée aux téléspectateurs du Bangladesh s’est retrouvée par erreur et sans le consentement de la marque mère (l’un de nos plus grands groupe agro-alimentaire) sur les canaux britanniques.
La publicité vantaient les apports en calcium et protéines du produit pour les enfants par la formule suivante : « XXX est le meilleur car il contient des protéines et du calcium qui aident à construire des muscles et des os solides. Il n’existe rien de comparable aux nouilles XXX. Un goût stupéfiant, un effet nutrition incroyable ».
L’autorité britannique de vérification publicitaire (ASA) constate que cette allégation santé portant sur le développement de l’enfant n’obéit pas à la nouvelle réglementation européenne concernant les allégations : teneur en protéines insuffisantes, teneur en calcium non indiquée, lien entre protéines, calcium et « construction de muscles et d’os solides » non prouvés.
Décision de l’ASA : cette publicité ne doit pas être diffusée sur le territoire britannique. A noter cependant, cette publicité a été approuvée pour une diffusion au Bangladesh puisqu’elle y répond aux exigences légales (contenu minimum en protéines…).

Comme quoi,  ce qui est bon pour eux ne l’est pas forcément pour nous !
Il reste maintenant à espérer que ces différences de traitement sont plus liés aux besoins nutritionnels particuliers de population dénutries qu’à une réglementation insuffisante en terme d’allégations santé…
Pour en savoir plus (adjudication de l’ASA du 22 octobre 2008) :
http://www.asa.org.uk/asa/adjudications/Public/TF_ADJ_45240.htm

par Anaïs Laffond – diététicienne nutritionniste Paris

Les allégations santé: on nous mentirait?

« Aide à mieux digérer » « Augmente nos défenses naturelles » « Aide à lutter contre je ne sais quoi encore… » Bref, vous les avez reconnues: ce sont les allégations santé qui fleurissent sur nos chers produits alimentaires issus de l’agro. L’un des groupes de travail de l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments, autrement dit, notre AFSSA mais pour l’Europe) qui est chargé de donner un avis concernant ces allégations a publié en août 2008 ses premiers avis: sur les 8 allégations étudiées, seule 1 a obtenue un avis favorable, les études associées étant jugées suffisantes pour prouver une efficacité sur les bienfaits annoncés. De quoi calmer les ardeurs des 220 autres allégations dans la file d’attente !