Archives du mot-clé Manger

Recettes de saison: novembre !

Novembre déjà, dur, dur parfois de se motiver à la cuisine… Avec le changement d’heure, le froid et la pluie, la nuit qui tombe, l’été bien bien bien fini et les joyeuses fêtes encore loin, la fatigue n’est pas loin… (les impôts, c’est le coup de grâce bien sûr).

Et en cuisine idem: adieu les tomates, concombre et autres généreuses crudités qui régalent nos salades si faciles à préparer ! Le spectre des fruits et légumes de saison commence à se rétrécir sévèrement. Profitons encore quelques semaines de nos radis noirs avant de retrouver, pour plusieurs mois, ces carottes râpées et salades d’endives chères à nos hivers.

Heureusement, pour la saison froide… nous avons inventé le potage ! Rien de tel qu’un potage ou une soupe bien chaude pour remonter le moral de nos dîners en famille ! Bien épais, il fait facilement office de plat principal pour les petits mangeurs (ou petites mangeuses) du soir. Il est complet avec ses légumes, ses féculents et, pourquoi pas, des bouts de cantal qui fondent et du pain trempé comme on le fait dans certaines régions de France. Il est aussi une entrée parfaite pour éviter d’attaquer le ventre vide un plat principal type « pâtes »qui manque sévèrement de fibres, vitamines et autres merveilles cachées des légumes.

Et pourquoi ne pas rappeler également qu’il est facile à préparer (juste une casserole et un mixeur « à bras »… en vente dès 9€), économique et peut se conserver plusieurs jours ?… Bref, idéal à préparer le dimanche, après le marché !

Velouté de carottes et potiron:
Quelques courses…(2 personnes): 4 carottes
- 1/2 potiron (500g) – 1 pomme de terre – 1 gousse d’ail – persil, sel, poivre, muscade et 1 c. à soupe de crème fraîche
Laver, éplucher et couper en dès les légumes. Émincer l’ail.
Ajouter le poivre, le sel et la muscade, couvrir d’eau le tout et cuire 30 minutes (ou 15 minutes à la cocotte) jusqu’à  ce que les légumes soient suffisamment cuits.
Mixer le tout. Rajouter le persil haché et la crème fraîche au moment du service.

Endives au jambon
Quelques courses…(2 personnes): 2 endives
- 2 tranches de jambon blanc – 15 cL (1 verre) de crème fraîche env. 8% MG – 60g de gruyère râpée (2  poignées) – noix de muscade – sel et poivre
Préchauffer le four à 240° env.
Laver et cuire à l’eau ou à la vapeur les endives.
Rouler les endives dans leur tranche de jambon et les disposer côte à côte dans un plat à four. Napper avec la crème fraîche, saler, poivrer et ajouter le gruyère râpé en dernier.
Cuire 15 minutes à 240° env.

Salade de kiwis au gingembre
Quelques courses…(2 personnes): 4 kiwis
- 1 morceau de racine de gingembre (env. 1 cm3 soit «1/3 de doigt») – 1 c. à soupe de sirop de canne (ou 2 c. à café de sucre et 1 c. à soupe d’eau)
Éplucher les kiwis, les couper en rondelles un peu épaisses, puis couper les rondelles en quatre.
Râper le gingembre.
Ajouter le gingembre, le sirop de canne, mélanger et placer une heure au réfrigérateur avant de servir.

Bon’Ap !

Je veux perdre du poids, vite !

Mais puis-je vraiment perdre 10 Kg en deux semaines ? Mais oui, bien sûr ! Ma voisine l’a fait ! On lui a prescrit un régime « protéiné », vraiment elle était contente, elle a perdu tout ce qu’elle voulait… Bon, d’accord, elle n’a pas apprécié de manger de la viande à tous les repas, bon d’accord, elle a surtout tout repris après… Mais, je ferais attention, moi ! Si je fais tous ces efforts, pensez bien que ce n’est pas pour tout reprendre bêtement après ! Faut dire, j’ai vu son frigo, c’est pas terrible quand même, pas étonnant que ça s’en sente sur la balance…
Alors oui, je confirme, perdre du poids vite, c’est possible, c’est « facile » : et pourquoi pas, tant qu’on y est, arrêter tout simplement de manger ??? C’est en fait un peu aussi le but du régime steak haché… au bout  de trois jours de petit déj’ de ce type, je pense que votre appétit sera bien vite calmé !
Mais non, bien sûr, si tous les régimes rapides et miracles des magazines fonctionnaient réellement, ça fait longtemps qu’on aurait résolu tous nos problèmes de poids et d’obésité, vous ne croyez pas ?
Alors quelques explications pour comprendre POURQUOI ça ne marche pas :
Et bien, pour schématiser, notre corps est un peu comme une machine qui vit selon un régime de croisière et qui, pour cela, dépense tranquillement un certain nombre de calories (unités énergétiques) chaque jour pour accomplir son « job »: respirer, fabriquer et renouveler nos cellules, utiliser nos muscles, etc… Si votre alimentation vous apporte en moyenne 2000 kilocalories par jour, votre corps s’emploiera à bien les dépenser. C’est, en gros,  son budget quotidien.
Si vous soumettez votre corps d’un coup à un régime trop strict comme certains régimes « sachets », « soupe au chou » ou « protéiné » et j’en passe, vous demandez bien sûr à votre corps de puiser de manière importante dans ses réserves (d’où la perte de poids très rapide). Mais malgré l’utilisation de ses réserves, votre corps souffrira d’un manque énergétique et sera obligé de devenir « économe », en bref de s’adapter à une alimentation bien moins calorique que d’habitude.
Un peu comme si on vous diminue tout à coup votre salaire de moitié, vous pourrez bien sûr débloquer vos économies, mais il vous faudra aussi modifier de manière générale vos habitudes de consommation et apprendre à dépenser moins.
Et c’est là ou le bas blesse ! Lorsque vous aurez, enfin, perdu les kilos que vous jugez de trop, vous serez bien heureux ou heureuse de pouvoir, enfin, remanger « normalement » et retrouver les aliments que vous aimez tant. Mais votre corps, lui, aura pris l’habitude de vivre avec si peu ! Et que pensez-vous qu’il fera, du coup, avec les 2000 kilocalories qui lui reviendront ? Et bien, des économies bien sûr ! N’en ayant que faire, il les restockera tranquillement le temps de se réhabituer progressivement à votre régime normal… Et vous voilà reparti(e) avec vos kilos en trop !
Cet article n’a pas pour but de démoraliser les candidat(e)s au régime, car perdre du poids reste tout à fait possible bien sûr. C’est le mot « vite » qui est seul en cause dans cette analyse. On considère qu’une perte de poids optimale pour un régime se situerait autour de 1 à 2 Kg de masse grasse corporelle par mois. Cela est proche des variations naturelles de notre poids au fil du temps: à ceux qui prennent l’hiver et reperdent l’été, à ceux qui prennent en vacance et reperde à la rentrée, etc… Mais on peut aussi envisager de perdre entre 2 à 4 kilos pendant quelques mois, à condition, si possible, de se faire accompagner d’un professionnel, de rester dans une alimentation qui ne coupe pas du jour au lendemain le corps de ses habitudes alimentaires, et, bien sûr, en prévoyant une ration qui reste équilibrée pour éviter toute carence sur la période de perte de poids.

par Anaïs Laffond – diététicienne nutritionniste Paris

Recettes de smoothies allégés

fru055-1Les recettes trouvées sur internet montent souvent une portion calorique très élevée, pas toujours adaptée à l’envie de manger « sain » en mangeant plus de fruits…

Exemple de smoothie pas allégé du tout (recette pour 2 personnes):
2 bananes + 3 kiwis + 2 tranches d’ananas + 2 yaourts + 2 cuillères de miel
= 2 fruits + 1 yaourt + 1 sucre / personne… et tout ça en un seul verre !

Voir article détaillé sur ce sujet : http://www.anaislaffond.com/2009/04/la-mode-des-smoothies-attention/
Si le smoothie peut être un atout santé, il faudra donc tout au moins apprendre à le préparer « légers ».

Quelques astuces pour modifier les recettes :

1. Rajouter de l’eau et non du jus de fruits

2. Retirer les sucres ajoutés : miel, sucre, fruits au sirop (à prendre frais !)

3. Utilisez des fromage blanc 0% de matière grasse

4. Attention aux quantités !
Idéalement le smoothie devrait compter pour une seule ration de fruit dans la journée. Difficile de remplir le verre avec un seul fruit… Il faudra donc au moins les limiter à deux fruits ou 1 fruit + 1 produit laitier par personne.

Quelques recettes légères pour 2 personnes :

Smoothie léger banane :
2 bananes
2 fromages blancs 0%
= 1 fruit + 1 produit laitier :

Smoothie léger nectarine/banane :
2 nectarines
1 banane
1 verre d’eau glacée
= 2 fruits

Smoothie léger fraise :
1 barquette de fraises (250g)
1 fromage blanc 0%
1 verre d’eau glacée
quelques feuilles de menthe
= 1 fruit + 1 produit laitier

Smoothie léger mangue :
1 mangues bien mûres
1 banane
1 petit verre d’eau glacée
= 2 fruits

Smoothie léger pomme/poire :
3 poires bien mûres
1 verre de jus de pomme
1 verre d’eau glacée
= 2 fruits

Smoothie léger melon :

1 melon
1 fromage blanc 0%
1 verre d’eau glacée
= 1 fruit + 1 produit laitier

Smoothie léger mangue :
1 mangue bien mûre
1 fromage blanc 0%
quelques feuilles de menthe
1 petit verre d’eau glacée
= 1 fruit + 1 produit laitier

Smoothie léger mangue/citron :
1 mangue bien mûre
1/2 citron pressé
1 verre de jus d’orange
1 petit verre d’eau glacée
= 2 fruits

Smoothie léger fraise/banane :
1 banane
1 barquette de fraises
1 verre d’eau glacée
= 2 fruits

Mais de temps en temps, pensons à utiliser nos dents ! Les fruits entiers sont plus rassasiants, et comptent pour un seul fruit… De quoi laisser un peu de place pour les desserts du reste de la journée.

par Anaïs Laffond – diététicienne nutritionniste Paris

Faire ses yaourts maison… Facile !

Tout d’abord, pourquoi ?
1. Parce que s’occuper de son alimentation, c’est la première marche vers une alimentation qui NOUS convient. Si l’agro-alimentaire savait faire ça pour nous, ça se saurait…
2. Parce que manger des choses simples est aussi la base d’une alimentation équilibrée. Vous ne sucrez pas votre verre de lait ? Ni votre fromage ? Alors pourquoi tous ces sucres et autres additifs dans notre MÉGA rayon produits laitiers ? Nous aurait-on influencé???
3. Parce que c’est écologique bien sûr ! Moins d’emballages, moins de transports, moins d’usines…
4. Parce que c’est économique. Pour ceux qui sont à ça près et même, après tout, pour ceux qui n’y sont pas !

Les (quelques) ingrédients :
• 1 L de lait (stérilisé de préférence) ½ écrémé ou entier selon les goût
• 8 pots de yaourt en verre vides
• 1 yaourt nature du commerce (choisir un non brassé) le plus frais possible (ceux cachés tout derrière dans le rayon…)
• 1 c. à soupe de poudre de lait
• une cocotte minute ou un faitout avec couvercle

Comment ça marche ?
Deux bactéries présentes en très grande quantité dans le yaourt (des millions par ml) et qui répondent aux doux noms de streptococcus thermophilus et lactobacillus bulgaricus vont « ensemencer » le litre de lait. A bonne température (entre 40 et 45°) et pendant un certain temps (5h à 8h), ces bactéries vont se multiplier et transformer petit à petit votre lait en yaourt.
Attention à ne pas tuer ces petits êtres par des températures trop élevée, votre lait resterait du lait !

La méthode :
1. Faire chauffer le lait puis le laisser refroidir jusqu’à environ 45°C (lorsque vous pouvez tremper votre doigt 10 secondes sans vous brûler)
2. Ajouter et mélanger le yaourt du commerce et la cuillère à soupe de poudre de lait
3. Mettre dans votre cocotte ou faitout quelques cm d’eau et faire bouillir puis refroidir jusqu’à 45° (même méthode que pour le lait)
4. déposer vos yaourt dans l’eau, couvrir la cocotte et laisser travailler vos bactéries 5 à 8 heures (placer de préférence la cocotte près d’un radiateur ou dans une pièce chaude)
5. couvrir vos yaourts de film alimentaire et les placer au réfrigérateur

Vous pourrez réutiliser un de vos yaourts pour recommencer l’opération. Après 5 à 6 fois, reprendre un yaourt du commerce pour de meilleurs résultats.

D’autres méthodes ?

http://www.cfaitmaison.com/yaourt/yaourt_intro.html